En chemin de mémoire du cœur


“Le brouillard a certainement sa poésie, sa grâce intime, son charme rêveur. Il fait pour le jour ce que la lampe fait pour la nuit; il pousse l’esprit au recueillement; il replie l’âme sur elle-même.”
Henri-Frédéric Amiel, Journal, 2 avril 1866.